Les éditions Caza d’oro

Caza d’Oro se lance dans un nouveau challenge, un vrai. L’idée est de poursuivre, en tant que chef de file de l’art contemporain départemental en Ariège, un engagement radical pour la libre expression artistique innovante.

Depuis août 2019, nous avons acheté une maison en ruines au centre du Mas d’Azil avec pour objectif, une éco-restauration patrimoniale, en vue de créer un centre international d’art, digne de ce nom avec une programmation publique permanente.

Un des moyens pour créer l’autofinancement, (20 % sont demandés au minimum), est de vendre des sérigraphies d’artistes qui sont passés à la résidence.

Notre collaboration avec l’atelier de sérigraphie « le parti » à Grenade est un véritable succès entre deux lieux ruraux (Gers/Ariège).

C’est la raison pour laquelle nous nous transformons en vendeur d’œuvres d’art. Jusqu'alors nous avons vendu seulement pour et avec les artistes, sans prendre de pourcentage.

Le nom de chaque acquéreur apparaîtra sous une forme ou une autre - brique nominative, défilé led … - en signe de reconnaissance dans ce futur lieu.

Caza d’Oro a reçu plus de 180 artistes plasticiens du monde entier depuis 2003 au Mas d’Azil, avec pour objectif de promouvoir l’art dans un territoire rural. Nous sommes fiers d’eux et de leurs créations avec et au tour du Mas d’Azil.

Damien Aspe, toulousain
Charley Case, bélge
Natalia Castaneda Arbelaez, colombienne
Julien Alins, toulousain
Natalia Pastor Suarez, espagnole

 

ont joué le jeu et ont soutenu notre projet de centre international d’art contemporain.
Caza d’Oro les remercie du fond de cœur en espérant que d’autres suivront.

 

 

facebook_page_plugin