archelogie.jpg

Castañeda Arbelaez Natalia

Devenir-­Pierre, Essais affectueux pour se camoufler dans la grotte.

Entre un espace de travail et un espace de collection,je propose une mise en scène de ma propre recherche : comment "devenir-­pierre".

Il s’agit d’essais plastiques qui ont pour visée d’habiter la possibilité du temps, celui d’une pierre à l’intérieur de la grotte, en tant quetémoin actif de l’histoire géologique et humaine.

"Devenir-­Pierre" peut être la voie pour s’égarer dans les galeries interdites, pénétrer des recoins inexplorés, c’est une manière de comprendre la sédimentation et la filtration du temps. Devenir-­pierre, c’est aussi une pause pour observer tous les mouvements à l’intérieur de son corps.
J’essaie de me rapprocher de la pierre et qu’elle se rapproche de moi, que la pierre s’insinue dans mon quotidien,que je sois à sa place. Me regarder dans un miroir et observer toutes les fissures qui la composent. Ce sont des masques qui invoquent le calme.Une manière affectueuse d'arrêter mon souffle et sentir l’humidité au sein de la caverne. A travers une série d’empreintes en terre, d’objets trouvés, de modelages et de dessins dans la grotte, je compose des situations anachroniques avec l’idéed’une archéologie comparée entre gestes anciens de la préhistoire et gestes ordinaires de la vie moderne. Un montage temporel qui tend à équilibrer  toutes les strates de la cavité.


Une situation précaire dans une scénographie domestique pour accueillir toutes les hypothèses que la grotte accumule. C’est le processus artistique pendant cette résidence artistique Caza d’Oro que j’offre au public, un espace entre laboratoire et cabinet de curiosités, où je compose des relations entre les impressions, les questions, les formes et les traces que j’ai récupérées durant les visites et promenades autour de la grotte du Mas d’Azil et des autres grottes de l’Ariège.

Natalia Castañeda Arbelaez
www.territorioscomunes.com

carnet1

Sa pratique artistique s’est concentrée sur la réflexion de la peinture et le dessin, étendant ces deux médias à la limite avec l’espace, le temps et le spectateur. Pour cette expérimentation, elle prend le paysage comme un motif pour nous interroger sur notre relation avec l’environnement. Son travail se caractérise par la création d’atmosphères à travers des tissus gestuels qui gardent une approche poétique du métier pour s’immerger dans le paysage à travers des rencontres inattendues.
Elle aborde la notion de territoire à partir de différentes instances, où l’identité, le mythe et les circonstances géographiques proposent des variables plastiques pour raconter notre relation avec la nature. Elle utilise la cartographie comme une méthode pour tracer des chemins libres de l’affection, de la mémoire, du voyage et du mystique, dans l’admiration respectueuse de l’environnement. Elle cherche à rétablir la relation essentielle et spirituelle avec la nature. Le but du travail de Natalia est de rendre compte des atmosphères à travers une expérience dans le voyage, où les récits à la fois géographiques et écologiques sont attirés vers un espace symbolique d’affections et de fictions. Un exercice de représentation où le temps peut ouvrir l’histoire du voyage aux couches de paysage et de montage vidéo. Son travail propose des réflexions sur divers concepts de territoire et pose des questions d’ordre particulier, comme la fonte des glaciers, les changements climatiques, la latence de la nature, l’attrait de l’inhospitalier, des histoires locales et fictions personnelles qui sont tissées autour l’image de la montagne et de la rivière. De cette manière, elle propose un récit ouvert où l’expérience révèle différents lien avec le territoire. Une excuse pour entrelacer la vie sur le territoire et peut-être revenir à des notions ancestrales qui conçoivent le territoire comme faisant partie de son propre corps.
Artiste plasticien et enseignante, elle est actuellement candidate au doctorat dans le programme Réalité Assiégée, concept, processus et expérimentation de l’Université de Barcelone, où elle a complété le Master en Création Artistique Contemporaine (2017). Natalia est diplômée l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, France DNSBA (2009). Elle est également en train de passer le diplôme de décoration de céramique à l’Escola d`art la industria à Barcelone, Espagne. Elle a étudié les arts plastiques à l’Université des Andes à Bogotá, Colombia (2004), et la spécialisation en création multimédia à la même université (2006). Elle a été professeure agrégée à Universidad de los Andes, Universidad Jorge Tadeo Lozano et la Universidad Javeriana à Bogotá, Colombia. Elle a été boursière à la résidence BATISCAFO à La Havane à Cuba (2006), au CRAC Valparaíso Chile Residence (2011) et Sàn-Art à Ho Chi Ming, Vietman (2016) et a remporté le prix du laboratoire OPEN PAINT à la Banco de la Republica de Bogotá (2013).

entrée

Expositions individuelles

- Devenir Pierre, Caza d'oro, Le Mas d'Azil (2019)
- Siguiendo el Río, Museo de Arte de Pereira (2016)
- Piedras de otros lados, Galería Isabel Hurley, Málaga (2015)
- Espera me amarro el zapato, Galería Nueveochenta Arte Contemporáneo, Bogotá (2015)
- La Ola, la Rueda y la Masa, Flora Ars-Natura, Bogotá (2015)
- Pedras Errante, Marilia Razuk, Sao Paulo (2014)
- Piedras Errantes, Galería Nueveochenta Arte Contemporáneo, Bogotá (2013)
- Río Instalación in Situ, lobby del edificio Terpel, Bogotá (2013)
- Ficciones para una postura presente, Galería Nueveochenta Arte Contemporáneo, Bogotá
(2013)
- Contando Piedras en el jardín de mi casa, Museo de arte de Caldas, Manizales (2010)
- Blue exit, Galería Nueveochenta Arte Contemporáneo, Bogotá, 2010
- La ilusión de flotar, Galería Nueveochenta Arte Contemporáneo, Bogotá, 2009
- En pintura, ciclo de exposiciones, Sala de Proyectos de la Universidad de los Andes,
Bogotá, (2005)
- Territorios comunes, Jenny Vilá Arte Contemporáneo, 2005
Expositions collectives
- Acorazado Patacón. ARCO Colombia. Tabacalera. Madrid. España. Territorios en juego.
Espacio Odeon. Bogotá.
- Impulse, Reason, Sense, Conflict. Abstract Art from the Ella Fontanals- Cisneros Collection.
CIFO art space Miami. USA.
- color, tiempo, espacio y materia. Museo de Arte y Cultura Colsubsidio. Bogotá 2014.
- Lugares Extraños, Solo Projects. PARC. Curaduría José Ignacio Roca. Lima Perú. 2013.
- I TRIENAL INTERANCIONAL DEL CARIBE, Santo Domingo. R Dominicana, 2010.
- Entre líneas, MOCA. Buenos Aires. Argentina, 2009.
- Asimetrías y convergencias, Galería Vermelho, Sao Pablo, Brasil, 2009.
- Prix de Dessin, Academie des Beaux-Arts, Paris, 2008.
- IX BIENAL INTERNACIONAL DE CUENCA, Ecuador, 2007.
- Al aire libre, Museo de Nacional de Colombia, Bogotá, 2007.

tablePrix et Bourses

- 2019 Résidence Caza d'oro, France.
- 2013 Beca de realización Laboratorio Pintura Abierta. El Parqueadero, Espacio conjunto
FGAA y Banco de la República.
- 2011 Residencia Artística CRAC, Valparaíso, Chile.
- 2010 Representante de Colombia, 1 Trienal de Arte del Caribe, Rep. Dominicana.
- 2007 Mención Salón de Arte Joven, Club el Nogal, Bogotá·.
- 2007 Representante de Colombia, IX Bienal Internacional de Arte de Cuenca. Ecuador.
- 2006 Residencia Artística, proyecto BATISCAFO. La Habana, Cuba.
- 2006 Bogotá: redes y cartografía. Especialización en Creación Multimedia, Universidad
de los Andes.
- 2004 Mención XII Concurso Nacional de Pintura BBVA. Biblioteca Luís Ángel Arango

masques1

facebook_page_plugin